Séries numériques

pay-1036469_1920.jpg

Attention, sujet sensible ! Il peut être d’autant plus sensible que les séries numériques sont associées à un homme : Grigori Grabovoï.

C’est un scientifique russe né en 1963 et diplômé de la faculté de mathématiques appliquées et de mécanique de l'Université polytechnique d'État de Tachkent. Mais il se définit également comme "guérisseur/extralucide". Il peut être encensé par certains, décrié par d’autres.

Encensé, car il a débuté sa carrière en travaillant pour des instances reconnues où il a mis à profit tant ses capacités mécaniques qu’extrasensorielles. Puis, parmi ses différents travaux, il créée la série numérique à laquelle il accorde des propriétés de soin ou d’influence positive de la réalité. Selon ses préceptes, chaque chiffre correspond à une vibration particulière. Il suggère donc de concentrer son attention quelques minutes par jour sur une série numérique en pensant à la personne à qui l’action est destinée.

Décrié, car il a été accusé d’être le fondateur d’une secte et qu’il a été condamné pour fraude. Il a été condamné en 2008 à 11 ans de prison, quelques mois plus tard sa peine était réduite à 8 ans et il est finalement libéré au bout de 2 ans. En 2016, la Cour européenne des droits de l'homme a statué sur une indemnisation financière en sa faveur pour une période de détention provisoire déraisonnablement longue.

J’ai beaucoup de mal à dissocier le vrai du faux dans son parcours tant les informations sont contradictoires et je ne suis pas adepte de prendre toute information pour argent comptant.

Ma curiosité m’a poussée à me forger ma propre opinion concernant ses publications sur les séries numériques. J’ai donc testé par moi-même, et via des personnes de mon entourage, certaines des séries numériques de Grigori Grabovoï. Force est de constater que dans la grande majorité des cas, cela a donné un résultat, parfois franc et conséquent, parfois plus subtil et nuancé ou parfois (dans une minorité des cas) absent. Je pense sincèrement que cela dépend des convictions et des intentions que chacun y porte, mais aussi des circonstances. Certains diront que c’est de l’effet placebo, comme c’est souvent le cas pour toutes les thérapies alternatives, mais dans tous les cas, ça ne nous a fait aucun mal !

Quoi qu’il en soit, je ne pense pas que nous devions appliquer ces préceptes de façon dogmatique, mais de manière personnelle, puisque nous sommes tous uniques.

Ma conviction personnelle est que cet homme a un réel don mais s’il est vraiment coupable des faits qu’on lui reproche, je pense simplement que ses capacités exceptionnelles lui ont fait tourner la tête. Un peu comme certains médecins aux compétences extraordinaires qui finissent par se prendre pour Dieu. Cela n’enlève rien à ses facultés d’origine comme aux aptitudes du médecin.  

De plus, et depuis plusieurs siècles, il n’est pas le seul homme à penser que les nombres sont au cœur de l’univers. Pythagore (580-495 av. J.-C.) disait "Les nombres gouvernent le monde" et ajoutait "Toute chose est nombre". Galilée (1564-1642) quant à lui affirmait "Les mathématiques sont l'alphabet avec lequel Dieu a écrit le monde". Isaac Newton (1642-1727) déclarait de son côté "Dieu créa toute chose par des chiffres, des poids et des mesures".

Mais comme je l’écrivais précédemment, ce sujet étant source de polémique (et je ne souhaite polémiquer avec personne de ce sujet), j’ai choisi de proposer les séries numériques uniquement en option, en fonction des croyances et convictions de chacun.